L’homme de Windsor

From BelieveTheSign

William Branham raconte l’histoire d'un homme qui est venu dans la ligne de prière lors des réunions à Windsor, Ontario, Canada.

Cet homme n’était pas là pour être guéri, mais pour exposer William Branham comme une fraude. Il avait écrit plusieurs maladies qu’il n’avait pas sur sa carte, en espérant que William Branham se réfère aux maladies qu'il avait sur la carte, démontrant ainsi que son don était frauduleux.

William Branham avait dit, qu’il savait par son don de guérison qu'il n'y avait rien de mal avec cet homme.

Problèmes avec l'histoire

La première fois que William Branham raconte l'histoire sur la bande en 1950. Il affirme que l'homme avait demandé pardon.

Malheureusement, l'histoire change radicalement au fil du temps; aucun pardon pour cet homme et citations remplacées par le jugement, la maladie et la mort. (Veuillez noter que plusieurs de ses sermons ne sont pas traduit dans la langue française mais disponible dans la version original en anglais.)

Il existe de nombreuses versions de l'histoire au fil du temps:

Comment est ce que William Branham a su que l’homme ne disait pas dit la vérité?

William Branham a indiqué qu'il était au courant de la tromperie de l'homme parce que:

  • Il n'y avait pas de vibrations pour indiquer qu'il avait une maladie (1950).
  • Il avait eu une vision qui a montré la planification de l'homme avec un autre homme dans un costume rouge et une femme dans une robe verte (1953)
  • Il avait eu une vision qui a montré le plan de cet homme avec un autre homme en train de planifier leur déception et une femme dans une robe (1954)
  • Il avait eu une vision qui a montré l'homme avec un autre homme en train de planifier leur déception sur le balcon avec un costume bleu et une femme assis dans un coin(1956)
  • Il avait eu une vision qui a montré l'homme avec un autre homme en train de planifier leur déception sur le balcon avec un costume bleu. (1956)
  • Il avait eu une vision qui a montré l'homme avec un autre homme en train de planifier leur déception dans un costume gris et une femme debout regardant vers le bas sur les deux hommes. (1957)
  • Il avait eu une vision qui a montré l'homme avec un autre homme en train de planifier leur déception dans un costume gris et une femme blonde assise avec eux. (1957)
  • Il avait eu une vision qui a montré l'homme avec un autre homme sur le balcon vêtu d'un costume gris et sa femme. (1958)
  • Il avait eu une vision qui a montré l'homme avec un autre homme en public et son épouse. (1958)
  • Il avait eu une vision qui a montré l'homme avec un autre homme en train de planifier leur déception sur le balcon vêtu d'un costume gris. (1961)
  • Il avait eu une vision qui a montré l'homme avec un autre homme en train de planifier leur déception sur le balcon vêtu d'un costume noir et deux de leurs épouses . (1962)
  • Il avait eu une vision qui a montré l'homme avec un autre homme sur le balcon vêtu d'un costume bleu et deux de leurs épouses en train de planifier leur déception (1963)

Qu'est-il arrivé à l'homme?

Selon William Branham, le résultat de la tromperie de l'homme a été comme suit:

  • L'homme est tombé en criant et a demandé pardon (1950)
  • Un homme dans le public a crié et les maladies de la carte de prière est venu sur l'homme dans la ligne de prière. (1953)
  • Les maladies inscrites sur la carte de prière sont venues sur l'homme et il est mort. (1954)
  • Les maladies inscrites sur la carte prière sont venues sur l'homme et l'homme est resté dans un état de santé grave. (1956)
  • Les maladies inscrites sur la carte prière sont venues sur l'homme et il sorti en courant et en hurlant du bâtiment.
  • William Branham a indiqué qu'il n'a jamais entendu par la suite ce qui est arrivé à l'homme. (1956)
  • Les maladies inscrites sur la carte de prière sont venus sur l'homme et il est mort un an plus tard. (1957)
  • Les maladies inscrites sur la carte de prière sont venus sur l'homme et William Branham a reçu une lettre indiquant que l'homme était dans un état grave. (1957)
  • Les maladies inscrites sur la carte de prière sont venues sur l'homme et l'homme est mort six mois plus tard d'un cancer. (1958)
  • Les maladies inscrites sur la carte de prière sont venues sur l'homme. Ils l'emportèrent paralysé et il est resté paralysé jusqu'à ce jour. (1958)
  • Les maladies inscrites sur la carte de prière sont venues sur l'homme et l'homme est mort environ 6 semaines plus tard. (1961)
  • Les maladies inscrites sur la carte de prière sont venues sur l'homme et l'homme est mort environ 6 semaines plus tard. (1962)
  • Les maladies inscrites sur la carte de prière sont venues sur l'homme. (1963)

Pourtant en 1957 il avait indiqué que l’homme étais mort.

Si l'histoire était vraie, ne supposez-vous pas que l'histoire la plus proche de la vérité serait la première fois que l’histoire fut racontée? Pouvez-vous comprendre pourquoi nous sommes un peu perplexes par les multiples versions de cette histoire?

Nous ne saurons jamais avec certitude ce qui s'est réellement passé ou si c'est arrivé, mais le Dieu du pardon semble certainement être comme Jésus Christ nous le démontre dans les Évangiles.

Pourquoi le Dieu de la colère est-il devenu plus important que le sauveur de compassion?

Pourquoi William Branham a senti nécessaire de changer toutes les différentes fins de cette histoire?

Était-ce pour mettre la peur dans le cœur des gens? Une crainte conçue pour empêcher les gens de mettre en doute l'homme qui se disait être le prophète de Dieu? Peut-on croire tout ce qu'il avait à dire?

Citations

Et depuis ce temps, cela commença à se manifester continuellement, et cela n’a jamais cessé. C’est exact, c’est vrai, mes amis. Il arrivera que s’ils n’écoutent pas le premier, ils écouteront le second.

Puis, quelques soirées après cela, j’étais à Windsor, dans l’Ontario. Il y avaitquatorze mille personnes à cette réunion là.

Il y avait dans la réunion un homme qui pensait que ce n’était qu’un tas de supercheries. Il alla se procurer une carte de prière dans l’une des lignes, prétendant qu’il était malade et dans le besoin. Et il se mit à écrire sur la carte de prière, qu’il avait toutes sortes de maladies et tout, comme cela. Et il vint là et la donna dans le – àl’homme, au chargé de la ligne de prière. Je ne regarde jamais les cartes. Ils prennent les cartes là -bas. Il se disait : «Je vais simplement voir ce qu’il en est.»

Alors, après qu’il fut entré et eut écrit cela sur une carte de prière, il s’approcha. Je dis : «Bonsoir, monsieur.» Il répondit : «Bonsoir.»

Et je pris sa main. Il n’y avait aucune vibration. Je le regardai; je le vis en compagnie de deux hommes dans une pièce autour d’une table, montant quelque chose au sujet de...

Je dis : «Pourquoi avez-vous résolu d’essayer de tromper quelqu’un?»

Je dis : «Dieu est capable de vous frapper de mort à l’instant même.»

Et il tomba sur le plancher et se mit à crier de toute sa voix. Il dit : «Dieu,aie pitié de moi.»

Je dis : «Pourquoi avez-vous fait cela, mon ami.»

Il dit : «Frère Branham, je – je pensais que c’était tout simplement de la supercherie. Franchement je – je –je... Y a-t-il de la miséricorde pour moi?» Voilà![1]


Beaucoup d’entre vous se rappellent ce soir où cet homme monta sur l’estrade. Il pensait que je lisais les cartes de prières par télépathie. Et comme il pensait avoir découvert le truc, frères! Il était sûr de l’avoir découvert. Il appartenait à une église qui ne croit pas au Plein Évangile. Il monta sur l’estrade. J’étais fatigué et l’on se préparait à m’emmener.

Cela se passait à Windsor dans l’Ontario. Il était venu des États-Unis, de Detroit, à Windsor dans l’Ontario. Cela se passait dans le grand auditorium. Cet homme était vêtu d’un complet gris avec une cravate rouge. Il avait l’air intelligent et astucieux. Il monta sur l’estrade.

Je dis: «Eh bien, donnez-moi simplement votre main. Je suis fatigué, j’ai eu tellement de visions, mais donnez-moi votre main». Je n’avais encore jamais vu cet homme. Il posa sa main sur la mienne.

Je lui dis: «Monsieur, vous n’avez rien du tout. Allez de l’avant!».

Il me dit: «Oh oui, il y a quelque chose!».

Je dis: «Laissez-moi voir encore une fois. Non monsieur, il n’y a aucun signe. Monsieur, vous êtes en bonne santé».

Il dit: «Regardez ma carte de prière».

Je lui répondis: «Peu importe ce que vous avez mis sur votre carte de prière. Je n’ai rien à faire avec les cartes de prières». Je ne pensais à rien, vous voyez. J’étais fatigué, épuisé. Mais vous voyez, rappelez-vous que la grâce de Dieu était toujours là. S’Il vous envoie, Il est dans l’obligation de prendre soin de vous. Il ne s’agit pas de moi. Il s’agit de Lui. C’est Lui qui a envoyé cela. Je dois simplement m’en tenir à ce qui est la Vérité.

Quand Moïse jeta sa verge qui se transforma en serpent et que les magiciens firent la même chose, que put faire Moïse si ce n’est de rester là et s’attendre à la grâce de Dieu? C’était tout. C’est pareil! Il avait suivi les commandements et vous savez ce qui est arrivé, n’est-ce pas?

Cet homme dit: «Eh bien, voilà: regardez ma carte de prière!».

Je dis: «Eh bien, peut-être que vous avez beaucoup de foi et que c’est ainsi que vous avez été guéri». Je ne réfléchissais pas, vous voyez, je ne faisais même pas attention. Alors le voici qui déboutonne sa veste et bombe le torse. Il dit: «Nous y voilà!» devant l’auditoire.

Je pensais: «Que se passe-t-il?».

Il regarda autour de lui et dit: «Nous y voilà! Vous voyez le truc?». Voilà Judas! C’était un homme religieux, un prédicateur d’une grande dénomination. Il dit: «Nous y voilà! J’avais tellement de foi! Il était devenu si faible qu’il ne pouvait plus lire par télépathie. Je ne viendrai plus vers lui!».

Il dit encore: «Ce n’est pas ma foi qui était si grande! J’avais écrit quelque chose sur ma carte de prière et vous voyez, il ne peut pas le saisir. C’est cela le truc!».

Je pensai: «Que se passe-t-il?». Alors la grâce de Dieu descendit.

Je dis: «Monsieur, comment le diable a-t-il mis dans votre coeur d’essayer de tromper Dieu?». C’était un moderne Judas!

Je dis: «Vous êtes un prédicateur de Église de Christ. Vous appartenez à l’Église de Christ des États-Unis. Et il y a là-haut un homme assis, vêtu d’un complet bleu, et il y a votre femme et sa femme qui sont assises là. Hier soir vous vous êtes assis autour d’une table recouverte d’une nappe verte et vous avez décidé que c’était de la télépathie et que vous viendriez ce soir…».

L’homme se leva et dit: «C’est la vérité! Que Dieu ait pitié de moi!».

Je dis: «Monsieur, vous avez écrit tuberculose et cancer sur votre carte. Et maintenant vous avez ces maladies. Elles sont à vous maintenant».

Il s’agrippa aux jambes de mon pantalon en disant: «Je ne voulais pas…».

Je dis: «Je n’y puis rien. Allez! C’est entre vous et Dieu. Vous avez écrit votre jugement sur votre carte». Il contracta ces maladies et ce fut tout.[2]

D'autres citations

Cliquez ici

Voici la liste des sermons auquel William Branham fait référence à l’homme de Windsor.

Non traduit dans la langue française mais disponible dans la version original en anglais:

  • GOD.COMMISSIONING.MOSES JONESBORO.AR 53-0508
  • SOUTH.AFRICA.TESTIMONY NEW.YORK.NY 54-0902
  • BLIND.BARTIMAEUS CHICAGO.IL 56-0407
  • JEHOVAH.JIREH BROOKLYN.NY 56-1209E
  • BLIND.BARTIMAEUS LIMA.OH 57-0127E
  • THIRSTING.FOR.LIFE CHICAGO.IL 57-0630
  • THE.QUEEN.OF.THE.SOUTH SOUTH.BEND.IN 58-0208
  • CHRIST.KNOCKING.AT.THE.DOOR MIDDLETOWN.OH 58-0330E
  • JEHOVAH.JIREH LONG.BEACH.CA 61-0212M
  • HAVE.NOT.I.SENT.THEE PHOENIX.AZ 62-0124
  • THREE.KINDS.OF.BELIEVERS JEFF.IN V-3 N-6 63-1124

Navigation

  1. La commission de Moïse: Houston, TX, USA – 50-0110
  2. Trois sortes de croyants Jeff.Ind. 63-1124E